Badminton

Le badminton se joue sur un terrain de badminton classique. La hauteur du filet est de 1,55m, comme en badminton ordinaire. Cependant, pour certaines catégories, la taille du terrain est adaptée.

Le ParaBad s'adresse à toutes personnes, enfants et adultes, pratiquants occasionnels ou sportifs confirmés, présentant un handicap physique


CAPACITÉS DÉVELOPPÉES :

  • Fonction cardio-pulmonaire
  • Coordination (volant/raquette)


PRATIQUE

Le badminton a figuré aux Jeux Paralympiques pour la première fois à Tokyo en 2021. Le badminton est joué, par des athlètes présentant différents handicaps physiques, dans 6 catégories différentes.

Les bienfaits du sport, notamment du Badminton procurent une plus grande confiance en soi, une meilleure santé, une meilleure image de son corps et développe la notion de dépassement de soi et de respect de l'autre.

 Le badminton se joue sur un terrain de badminton classique. La hauteur du filet est de 1,55m, comme en badminton ordinaire. Cependant, pour certaines catégories, la taille du terrain est adaptée.


REGLEMENT

En catégories WH1 et WH2, le jeu se fait en fauteuil roulant. La surface de jeu est alors limitée à un demi-terrain à l’exclusion de la zone avant et du couloir latéral. Le couloir du fond est également non valable au service.

En catégorie SL3, les joueurs sont limités dans leur capacité de déplacement. La surface de jeu est alors limitée à un demi-terrain, couloir latéral compris (sauf au service).

Pour gagner un match, les joueurs doivent gagner deux sets. Chaque set se joue en 21 points, sauf si le score atteint 20-20. À ce moment-là, le jeu continue jusqu’à ce qu’un joueur mène avec 2 points d’écart. Si le score atteint 29-29, le vainqueur du point suivant gagne le set. Les points sont gagnés en forçant l’adversaire à jouer le volant dans le filet, en dehors du terrain, ou en jouant un coup gagnant que l’adversaire ne peut pas renvoyer.

Spécificité du jeu en fauteuil : 

  • La raquette reste en main, même durant la poussée du fauteuil, une technique longue à maîtriser de façon efficace.
  • Le déplacement se fait en marche avant et marche arrière, les joueurs effectuent peu de rotations du fait de la taille réduite du terrain et de la vitesse des échanges.
  • En WH1, les joueurs ont une mobilité très réduite du tronc. Les échanges sont alors plus long car les joueurs ont une capacité réduite à produire des attaques rapides.
  • En WH2, on observe un jeu d’attaque et de déplacements verticaux.

Dans les autres catégories : 

  • En SL3, le joueur va principalement adapter son jeu par rapport à ses propres difficultés (handicap côté raquette ou non, capacités à se déplacer dans les différentes directions, à réaliser tel ou tel coup technique…). Il s’agit principalement d’adopter une stratégie de jeu pour éviter de se retrouver en situation de devoir effectuer un coup qui lui est complexe.
  • Dans les autres catégories, le joueur va adopter une stratégie qui tient compte du handicap de l’adversaire. Il cherchera les diagonales qui sont défavorables au handicap de l’adversaire, ou encore tentera de le déséquilibrer.
  • WH1 et WH2 : Joueurs assis en fauteuil roulant. En WH1 les joueurs n’ont pas d’action volontaire du tronc. La relance du fauteuil est moins efficace et les joueurs sont assis avec un dossier haut, ce qui est limitant sur le jeu des volants hauts.


PUBLICS CONCERNES :

  • SL3 et SL4 : Joueurs debout avec handicap de membres inférieurs, ou une légère hémiparésie.
  • En SL3, le genou est atteint sur un des deux membres. Si le joueur est touché à la jambe du côté du bras qui tient la raquette, il sera moins à son avantage.
  • SU5 : Joueurs debout avec handicaps de membres supérieurs. Plus le joueur est touché haut sur le membre, plus il y a des conséquences sur l’équilibre et le service
  • SH6 : Joueurs de petite taille Deux catégories en fonction du type de nanisme.