Cyclisme

Solo / Tricycle / Handcycle

Le cyclisme se pratique, en loisir ou en compétition, sur quatre supports adaptés à la plupart des handicaps physiques et sensoriels : tandem pour les déficients visuels, tricycle pour les infirmes moteurs cérébraux, hémiplégiques ou traumatisés crâniens, handbike (vélo avec commande à bras) pour les personnes à mobilité réduite et vélo solo pour les déficients auditifs et autres handicapés moteurs.


CAPACITÉS DÉVELOPPÉES

  • Système cardio-pulmonaire
  • Force et endurance des membres propulsifs
  • Équilibre (pour solo et tandem)


L’activité se décline en 3 catégories de pratique :


CYCLISME SOLO


HANDBIKE


TRICYCLE



le cycliste utilise le ou les membre(s) inférieur(s) pour agir sur un pédalier avec une transmission par chaîne. Le vélo est standard avec éventuellement quelques aménagements


Cette catégorie est composée de personnes amputées ou ayant une perte fonctionnelle des membres supérieurs et/ou inférieurs.



Le cycliste utilise la force des membres supérieurs pour actionner le pédalier. L’engin utilisé est à trois roues.


La pratique est dédiée aux personnes présentant des lésions médullaires ou amputées d’un ou deux membres inférieurs.



Suivant les troubles musculaires et posturaux, le cycliste a recours à un engin à trois roues comportant éventuellement des adaptations spécifiques à son handicap.


Cette pratique est essentiellement réservée aux personnes ayant des troubles moteurs et de l’équilibre (IMC, hémiplégiques).



REGLEMENT

Pour tous les types de handicap, le cyclisme de compétition se décline en épreuves sur piste et sur route (contre-la-montre et course en ligne). Pour les déficients auditifs s’ajoute la pratique du VTT.


MATERIEL

Le cyclisme pratiqué en compétition requiert du matériel relativement coûteux : autour de 3 000 € pour un handbike, un tandem ou un tricycle.

Pour les vélos solos dont les utilisateurs sont amputés de membre(s) supérieur(s) ou atteint de déficience d’un membre supérieur, le couplage du freinage est exigé.

Une barre anti-encastrement est obligatoire pour les handbikes et les tricycles sur les épreuves en groupe.

Le double freinage sur les roues arrière est exigé pour les tricycles.

Le port du casque est obligatoire. En compétition officielle, chaque catégorie a une couleur dominante de casque déterminée par le règlement.