Sport de Nature

RANDONNEE : 

La randonnée se décline sous différentes formes suivant le relief, le type de handicap et les possibilités de chaque pratiquant : à pied, en joëlette, en fauteuil tout terrain (FTT) l’été, en raquettes. Le but est d’amener le pratiquant à être acteur de son déplacement.


CAPACITÉS DÉVELOPPÉES

  • Autonomie
  • Orientation
  • Pilotage
  • Connaissance De L'environnement
  • Engagement


PRATIQUE


À PIED

 


Personne pouvant pratiquer debout : aide à la locomotion (prothèse, bâton de randonnée…).



JOËLETTE

 


Personne ayant un handicap au niveau des membres inférieurs empêchant une marche aisée et personnes moins autonomes.

Les adaptations de type troisième roue permettent une pratique en autonomie sur terrains faciles

Module tout Chemin pour randonnée

Les joëlettes & bécassine sont des fauteuils mono roue tout terrain gérés par trois accompagnateurs.

 


FAUTEUIL

TOUT

TERRAIN


Personne handicapée possédant un minimum de préhension manuelle. Le niveau de lésion conditionnera le choix du fauteuil, avec possibilités d’adaptations du matériel de base.

Cet engin de descente se caractérise par sa stabilité, sa puissance de freinage et son système de pilotage. Le recours à une aide extérieure pour les montées est indispensable, qu’elle soit mécanique, animale ou humaine.

Des versions motorisées électriques sont également disponibles et rendent encore plus accessible la pratique de randonnée.

 



VOILE


PRATIQUE

EN CLUB


Les supports ordinaires sont privilégiés. Selon le projet et le handicap de la personne des supports spécifiques sont utilisés.

En fonction des aménagements et des bateaux dont les clubs disposent, la palette des pratiques possibles s’étend du quillard monoplace à l’habitable en passant par le catamaran de sport à 2 ou 3 équipiers.



DÉCOUVERTE EN RÉGION


Les régions engagées dans l’organisation de la pratique Handivoile, en partenariat avec les clubs, proposent des Journées Handinautiques pour découvrir les pratiques nautiques.

Par ailleurs, certaines associations proposent des régates et croisières pour découvrir la voile. Plus d’infos auprès de vos comités handisport ou voile.



À DES FINS SPORTIVES



Elle s’articule autour de deux séries, l’Hansa et le MiniJi. Cette dernière a pour finalité le Championnat de France Handisport Voile.

En plus d’un programme adapté avec des entraînements de mars à novembre, les clubs sous l’impulsion des ligues régionales organisent en amont des régates et des stages regroupant les différents clubs d’une même région, voire de plusieurs régions.

En direction des jeunes, la commission voile, en partenariat avec les comités handisport (régionaux ou départementaux), met en place un programme permettant aux 8-18ans une pratique régulière.

La FFH organise également un stage national dans le cadre du programme Jeunes à Potentiel (JAP).



LE SPORT DE HAUT NIVEAU



le SHN propose un programme d’entraînement et de compétitions tout au long de l’année sportive. Ce dispositif est encadré par les deux fédérations associées à l’ENVSN.

Trois collectifs sont constitués : l’Équipe de France, le Collectif France Jeune, et le Groupe Nouveaux Talents. Chaque année le championnat du Monde regroupe 25 nations pour chacune des séries.



PECHE


En loisir ou en compétition, les pêcheurs se rendent sur les rives d’un point d’eau ou à bord d’une embarcation afin de pêcher diverses variétés de poissons.

Que ce soit en mer, en eau vive (ruisseau, fleuve) ou en eau calme (étang, lac) les techniques et le matériel de pêche varient en fonction de la spécificité de l’espèce péchée.

La quiétude des cours d’eau offre aux pêcheurs la possibilité de partager un véritable moment de détente, en parfaite harmonie avec le milieu naturel.

Pour pouvoir s’adonner pleinement aux plaisirs de cette activité, les pêcheurs doivent acquérir une carte de pêche et respecter les dates d’ouverture.


Pêche au coup (à la ligne)


Cette pêche consiste à pêcher un poisson blanc (gardon, goujon…) à l’aide d’un appât vivant (asticot, ver de terre) ou végétal (graine, pâte).



Pêche à la mouche


Pêche itinérante pratiquée avec une canne très souple équipée d’un moulinet, d’une ligne appelée soie et d’une mouche artificielle.

Toutes les espèces de poissons peuvent être pêchés (blancs ou carnassiers)



Pêche au carnassier


Pêche statique ou itinérante pratiquée avec une canne à anneaux équipée d’un moulinet.

Cette pêche consiste à pêcher un poisson prédateur (brochet, truite…) à l’aide d’un leurre ou d’un appât (poisson mort ou vivant).


PLANEUR


Le malonnier est un dispositif permettant aux personnes en situation de handicap moteur d’agir manuellement sur une des commandes de vol habituellement contrôlée par les pieds (la gouverne de direction).

Les personnes en situation de handicap moteur peuvent ainsi être formées puis lâchées sur planeur comme tous les autres élèves pilotes.